Culture
 
 
Alphabétisation


Historique de l’Association

L’Association Koom pour l’Auto Promotion des Femmes du Burkina (A.K.A.FEM/BF) est une organisation Burkinabé de la société civile à but non lucratif qui s’est entre autres fixée pour objectif de lutter contre les problèmes de développement que font face nos populations rurales et plus particulièrement ceux de la frange sociale la plus sensible que constitue les femmes.

Partie de l’initiative d’un groupe de quinze femmes en 1995 de conjuguer ensemble leurs efforts afin de lutter efficacement contre la pauvreté, cette structure pris d’abord le nom de A.KA.FO Association Koom pour l’Auto Promotion des Femmes de Ouahigouya avant de devenir depuis Janvier 1999, Association Koom pour l’Auto Promotion des Femmes du Burkina Faso (A.K.A.F.EM/BF) officiellement reconnue par récépissé

N°99–326/MATS/SGDGAT/DELPAJ du 12 Août 1999.

A.K.A.FEM/BF compte actuellement 30 groupements féminins composés environ 2500 membres à la base. Elle évolue dans trois provinces à savoir : le Yatenga, la zone périphérique du Kadiogo et le Namentenga.

Depuis sa création, l’A.K.A.FEM/BF œuvre pour l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables en les aidant à identifier et à réaliser par elles-mêmes des projets de développement ; nous citerons entre autre : l’agriculture, l’élevage, la santé, la conservation des eaux et sols, l’alphabétisation fonctionnelle, la scolarisation des enfants, la promotion des droits... Aussi, elle prône avant tout des valeurs de partenariat axées autour des valeurs culturelles et de certaines approches de développement qui ont fait leurs preuves dans le processus du développement notamment l’approche participative, à savoir partir des besoins de la base en y associant à chaque étape les bénéficiaires aux décisions. En outre, elle privilégie l’approche Genre et Développement (GED), la responsabilisation valorisante.

SELON SES STATUTS, l’Association vise les principaux objectifs suivants :

  • Susciter et développer, la solidarité, l’entraide et l’union entre ses membres sans distinction
  • Réduire à court terme et éradiquer à long terme l’analphabétisme des femmes et des filles
  • Promouvoir la santé des populations, celles des femmes et des enfants en particulier
  • Promouvoir la lutte contre la désertification par la restauration des eaux et sols
  • Contribuer à la lutte contre la propagation des IST/SIDA
  • Contribuer à l’épanouissement de la femme et de la jeune fille en vue de leur auto-suffisance économique par la réalisation des activités génératrices de revenus
  • Renforcer le rôle de la femme dans le développement économique et social
  • Renforcer le capital intellectuel des femmes et des filles pour accroître leur capacité d’organisation et de prise de décision
  • Promouvoir les droits de l’homme et la citoyenneté
  • Promouvoir la culture de notre pays

Organisation

L’A.K.A.FEM/BF comprend les organes suivants

- Une Assemblée Générale qui regroupe toutes les adhérentes. Elle est l’instance suprême de décision et d’orientation de l’Association

- Un bureau composé de :
  • Une Coordonnatrice des activités
  • Une Présidente
  • Une Secrétaire Générale
  • Une Secrétaire Générale Adjointe
  • Une Trésorière Générale
  • Une Trésorière Générale Adjointe
  • Une Secrétaire à l’Information et à la Communication
  • Six Conseillères

L’Association compte aussi quatre membres d’honneur.

Pour réduire l’immense pauvreté qui a un visage plus féminin surtout en milieu rural dans notre pays, l’Association a élaboré son plan d’action et souhaite avoir des partenaires qui vont l’aider à l’exécuter.

Aussi, pour promouvoir notre culture, l’Association à travers sa section de la commune du Kadiogo avec le groupement féminin du secteur 21, a à son actif une Troupe Artistique Féminin qui a produit une cassette avec l’Appui du PSIC (Programme de Soutien aux Initiatives Culturelles Décentralisées). Cette cassette est disponible et a du succès présentement : elle comporte entre autres des chansons sur la protection de l’environnement, la valorisation de l’arbre de karité, la scolarisation des enfants et particulièrement celle des filles, l’hygiène, la prévention du VIH/SIDA, les droits de la femme, etc… en langue nationale et ce pour conscientiser le plus grand nombre de la population.


Appel à soutien pour cette femme de 40 ans
 
 
     

© 2007 A.K.A. FEM / BF
Conçu par le Club IntegralE